Je m'inspire

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Rachel Mehenni et Philippe Siclet référents académiques en matière d'égalité professionnelle.

« Œuvrer pour l’égalité professionnelle, c’est œuvrer pour une école plus juste. »

Rachel Mehenni et Philippe Siclet sont référents académiques égalité professionnelle, diversité et lutte contre les discriminations au sein de l’Académie de Besançon

Dans cette interview croisée, nous sommes allés à leur rencontre pour vous faire découvrir le plan d’égalité professionnelle de l’académie et leur vision du service public de l’éducation.

.

LE PLAN “ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE” AU SEIN DE L’ACADÉMIE DE BESANÇON

.

⚡️ Le plan ”égalité professionnelle” en quelques mots ?

Dès 2021, le plan en faveur de l’égalité professionnelle a été mis en œuvre pour répondre à l’obligation légale pour tout employeur de se doter d’un plan pluriannuel en faveur de l’égalité professionnelle. C’est une déclinaison du plan qui existe déjà au niveau national pour l’éducation nationale qui prend en compte les particularités locales de l’académie de Besançon. 

Le plan est regroupé en 3 axes principaux : 

  • Favoriser l’égalité professionnelle dans les actes de gestion (promotion, écart de rémunération…) ;
  • Créer une culture professionnelle autour de l’égalité professionnelle avec de la sensibilisation, de l’information et de communication ;
  • Lutter contre les violences sexistes et sexuelles, le harcèlement et les discriminations.

⚙️ Les grands enjeux ?

Le ministère de l’éducation nationale a obtenu la labellisation Afnor impliquant un cahier des charges qui doit être respecté par toutes les académies. Au niveau académique, l’enjeu est de faire progresser cette égalité professionnelle, d’identifier et de remédier à tous types d’inégalités.

L’égalité et la diversité sont aussi portées au niveau des élèves avec la mission égalité fille-garçon et se poursuivent sur volet RH, vis-à-vis de l’ensemble du personnel de l’académie de Besançon.

🎯 Votre défi ?

Le plus grand défi est de mettre en place des actions concrètes et mesurables. Puis, il faut aussi arriver à faire vivre le plan à tous les niveaux. Tous les personnels doivent pouvoir s’impliquer dans la réalisation de celui-ci. La transversalité et l’implication de tous sont les grands défis à relever. 

🌟 Comment impulser une dynamique de changement ?

La dynamique de changement doit être portée au plus haut niveau de nos instances et de nos représentants. Quand le sommet de l’autorité hiérarchique est partie prenante et soutient le projet, cela permet de faire bouger les lignes. De plus, il faut qu’il y ait de fortes actions de communication et de formation.

Quand le sommet de l’autorité hiérarchique est partie prenante et soutient le projet, cela permet de faire bouger les lignes.

 💪 Les obstacles à relever ?

L’un des plus grands obstacles est de faire prendre conscience des stéréotypes. Parce que nous sommes dans la fonction publique et que le secteur de l’éducation nationale est très féminisé, beaucoup pensent que les inégalités n’existent pas. Pourtant elles sont bien là. 

Beaucoup pensent que parce que nous sommes dans la fonction publique les inégalités n’existent pas. Pourtant elles sont bien là. 

L’égalité professionnelle est un sujet qui fait consensus et on pense naturellement que tout le monde va adhérer. En réalité, c’est parfois un consensus de surface car nous n’arrivons pas à embarquer toutes les personnes. C’est peut-être parce que nous sommes une grosse institution où il peut y avoir une forte force d’inertie.

🚀 Les prochaines étapes ?

La prochaine étape est l’ouverture fin septembre d’une plateforme d’écoute et de signalement. Le plus gros enjeu c’est qu’elle puisse exister et vivre, mais nous ne sommes qu’au commencement. Notre objectif est qu’elle bénéficie d’une communication forte et que les personnels soient accompagnés par des professionnels formés. Parallèlement, nous poursuivons le travail entrepris avec la mise en place des groupes de travail sur les autres thématiques du plan d’égalité professionnelle.

.

LEUR VISION DU SERVICE PUBLIC DE L’ÉDUCATION

.

☁️ Une réussite dont vous êtes fiers ?

Le vote à l’unanimité de ce plan en Comité Technique Académique (CTA) par les représentants du personnel ! Nous avons eu des retours très positifs des organisations syndicales comme de nos supérieurs hiérarchiques.  Le fait d’avoir contribué à ce travail d’écriture et qu’il ait satisfait l’ensemble des représentants est une grande fierté. Notre prochaine réussite sera de mettre en place la plateforme d’écoute et de signalement et qu’elle réponde aux besoins des personnels.

🌟 Un souhait pour le secteur de l’éducation de demain ?

Nous souhaitons que tous les agents puissent s’emparer de ces problématiques d’égalité professionnelle. Œuvrer pour l’égalité professionnelle s’inscrit dans la continuité des valeurs qui sont enseignées aux élèves et œuvre pour une école et une société plus juste.

.

Vous souhaitez vous engager dans un métier qui donne du sens à votre carrière ? Retrouvez sur cette plateforme les nombreuses offres d’emploi et opportunités proposées par l’académie : rejoignez une académie durablement engagée

Article réalisé en partenariat avec l’académie de Besançon.

Laissez un commentaire