Je m'inspire

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Tour du monde des innovations RH, projet estonien Accelerate Estonia

« Accelerate Estonia : un accélérateur de coopérations public / privé pour relever les défis de demain. »

Dans le cadre de notre étude « Tour du monde des innovations RH », nous sommes partis à la découverte des expérimentations les plus audacieuses, qui font bouger les lignes des RH ( recrutement, onboarding, mobilité, travail collaboratif, formation…) dans le secteur public.

 

Embarquez avec nous en Estonie, avec Elis Tootsman, Responsable des partenariats stratégiques chez Accelerate Estonia et découvrez ses défis RH.

.

LE PITCH DU PROJET

.

🚀 Le défi RH à relever ? 

Développé par le Ministère de l’Economie, Accelerate Estonia est un programme national d’innovation destiné à expérimenter de nouvelles solutions qui nécessitent l’appui du secteur public. L’enjeu ? Accélérer l’innovation et expérimenter des solutions du secteur privé qui n’auraient pas vu le jour autrement : trop chères à mettre en place pour une simple startup, présentant des barrières juridiques à lever…

Via Accelerate Estonia, nous avons décidé de réunir l’innovation du secteur public et du secteur privé pour relever ensemble de grands défis sociétaux. Nous combinons ainsi l’urgence des start ups et l’impact du secteur public pour tester, valider et construire très rapidement des solutions.

La conviction de départ ?

Nous sommes convaincus du pouvoir de la coopération entre secteur public et privé pour relever de grands défis. L’Estonie est d’ailleurs un des pays les plus innovants au monde grâce à une logique de coopération gagnante entre ses secteurs privés et publics. Nous sommes persuadés qu’ensemble, nous avons la capacité de changer les choses, même en période de crise !

Pendant le confinement, nous avons d’ailleurs organisé le premier hackathon mondial pour lutter contre la crise sanitaire : le “Global Hack”. Cette initiative a permis en un temps record de trouver des solutions innovantes pour faire face à la crise sanitaire. En seulement six heures, nous avons réussi à obtenir 96 idées et réuni plus de 830 personnes.

⚙️ Les étapes clés ?

Avec le soutien du Ministère de l’Economie, Accelerate Estonia a été créé au printemps 2019. Nous avons ensuite lancé notre premier appel à expérimentation en décembre pour relever deux défis majeurs : la santé mentale et la transition écologique. A chaque appel, des porteurs de projets se positionnent et nous sélectionnons les meilleurs. Ils doivent ensuite pitcher devant des représentants institutionnels en démontrant l’intérêt stratégique d’une expérimentation pour le secteur public. Ceux qui sont retenus font ainsi partie de notre programme d’innovation.

.

LES GRANDS ENSEIGNEMENTS

.

⛰️ La plus grande difficulté à surmonter ?

Elle est inhérente au secteur public qui a l’habitude de réaliser des grands plans stratégiques… mais peu d’expérimentations. Il n’est donc pas toujours évident pour les collaborateurs du secteur public de se dégager du temps pour prendre part aux expérimentations qui ne font pas partie de leur feuille de route ou de leurs priorités.

Nous avons résolu en partie ce problème car toutes nos expérimentations font partie de la feuille de route nationale du secteur public afin de répondre aux grands objectifs nationaux. Autrement dit, nous aidons notre secteur public à atteindre ses propres objectifs !

👌  L’enseignement que vous retenez ?

Nous retenons plusieurs enseignements. Tout d’abord, tous les pays n’ont pas les mêmes infrastructures numériques que l’Estonie. Or c’est souvent un préalable pour que nos expérimentations puissent se développer également rapidement à l’international. Nous développons ainsi de forts partenariats internationaux avec des pays ayant les infrastructures numériques existantes ou souhaitant les mettre en place.

Ensuite, pour que la coopération entre acteurs publics et privés fonctionne, il faut que chaque partie prenante du programme perçoive sa valeur ajoutée et le bénéfice (personnel ou pour son organisation) qu’elle en retire. L’objectif principal est que chacun puissent avoir accès à des solutions, à des données inédites, ainsi qu’à des réseaux et à des opportunités uniques de coopération.

Nous avons ainsi réfléchi à une proposition de valeur pour chaque partie prenante du programme en s’interrogeant au préalable : pourquoi cette organisation publique rejoindrait Accelerate Estonia ? Qu’est-ce qu’elle a à y gagner ?

💪 La réussite dont vous êtes fiere ?

Ce sont les projets qui émergent de nos programmes dont je suis la plus fière !

Il y a un projet par exemple qui s’appelle Know Your Customer (KYC). Avec ce service d’identification, une personne physique ou morale peut en quelques secondes partager avec son consentement les données nécessaires pour sécuriser une transaction (prêt bancaire, etc.).

Cela permet de rendre le processus plus rapide, plus fiable et de réduire les risques de blanchiment d’argent.

J’aime beaucoup aussi le projet “digital nomad health insurance” pour avoir une assurance santé valable dans tous les pays. Généralement les assurances santé ne sont valables que dans un seul pays. Cette solution permet également de donner des renseignements utiles comme le coût d’une opération en fonction du pays dans lequel on se situe.

.

ET APRES ?

.

🎯 Les prochaines étapes du projet ?

Aujourd’hui, nous sommes en train de créer une grande plateforme nationale d’expérimentations. Par exemple, si vous êtes une start-up, une entreprise, une organisation nationale ou internationale et que vous avez une solution à tester, vous pouvez le faire chez nous, en coopération avec le secteur public estonien.

Notre objectif est que l’Estonie devienne une plateforme d’expérimentations mondiales ouverte à toute organisation innovante et ce grâce à toutes les ressources dont nous disposons ici : capital humain, infrastructures, données, startups, secteur public, etc.

☁️  Les défis RH qui restent à surmonter ?

Sans doute le soutien politique. Depuis l’organisation du hackathon “Global Hack” qui a mis en visibilité nos actions, nous bénéficions davantage de soutien.

Mais notre plus grand défi reste de nous assurer sur le long terme que le secteur public et ses décideurs nous voient comme un vrai programme d’innovation avec des perspectives d’avenir.

Pour le moment, nous disposons d’un budget de 4 millions d’euros jusqu’en 2023 mais pour être sûrs d’avoir encore 4 ou même 8 millions d’euros, nous devons être force de conviction. C’est un vrai travail de lobbying !

💫 Un projet RH qui vous inspire ?

Nous nous intéressons à l’ensemble des travaux menés par les organisations internationales comme l’OCDE, la Commission européenne et les Nations Unies autour des enjeux de recherche et développement (R&D).

Laissez un commentaire