JE M'INSPIRE

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Simon Morin : « Au sein du service public, j’ai vraiment l’impression d’être au cœur du réacteur ».

 .

Simon Morin est apprenti community manager pour les Ministères sociaux. Il a participé à la conception de la campagne de communication sur l’apprentissage. Une campagne créée par les jeunes pour les jeunes. Il nous en dit plus sur son parcours, sa personnalité et son contrat apprentissage.

 .

 SON PARCOURS ET SON METIER .

 . 

🔑 Les moments clefs de son parcours ? 

J’ai commencé par un bac technologique Sciences de l’industrie et du développement durable. En effet, je voulais être, depuis tout petit, réparateur d’instruments de musique et il était intéressant de passer par une filière technologique pour y arriver. Mais lorsque j’ai fait un stage en communication dans une boutique de Triathlon à Paris, j’ai eu une révélation pour ce secteur. J’ai beaucoup aimé et j’ai souhaité poursuivre mes études dans cette voie. J’ai alors fait un BTS de communication en alternance. C’est comme ça que j’ai eu la chance d’intégrer l’agence de communication Serviceplan qui est le 1er groupe indépendant européen de communication. Je suis actuellement en licence pro en alternance et je réalise mon contrat d’apprentissage comme community manager au sein des Ministères sociaux, notamment pour le compte du Ministère du Travail, du Ministère des solidarités et de la santé et du Secrétariat d’Etat chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes.

☝️ Ce qui l’a motivé à rejoindre le secteur public ? 

Aujourd’hui je suis en contrat d’apprentissage au sein du service public. Mais c’est un peu par hasard. Tout d’abord, je ne savais pas que le service public cherchait des apprentis. J’ai trouvé sur LinkedIn cette offre d’emploi et j’ai postulé car il s’agissait d’une mission de community management. Ca m’intéressait beaucoup car aujourd’hui les réseaux sociaux deviennent un nouveau média et il y a un fort enjeu stratégique. A l’origine, le service public n’était pas le secteur qui m’attirait le plus. J’avais pas mal de clichés en tête et j’avais peur de ne pas retrouver la même ambiance qu’en agence de communication. Mais, finalement, ça me plaît beaucoup ! Au sein du service public, j’ai vraiment l’impression d’être au cœur du réacteur avec de vraies responsabilités.

 .

« J’avais pas mal de clichés en tête et j’avais peur de ne pas retrouver la même ambiance qu’en agence de communication. Mais, finalement, ça me plaît beaucoup ! »

 . 

💼 Son rôle au sein de la Délégation à l’information et à la communication ?

Je suis arrivé au moment clef où il fallait travailler sur la campagne de communication apprentissage, celle qui a été récemment lancée par la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud : « #DémarreTaStory ». On a formé un groupe de travail avec les sept apprentis de la DICOM (Délégation à l’Information et à la Communication) pour réfléchir aux avantages de cette voie, à ses freins et aux idées reçues. Puis on a travaillé les pistes créatives en lien avec deux agences de communications (Parties Prenantes et GYRO). L’idée initiale a vraiment été de créer une campagne de communication et de mise en valeur de l’apprentissage élaborée par les jeunes et pour les jeunes. On les incite sur les réseaux sociaux et notamment sur Instagram à nous raconter leurs expériences d’apprentissage et à réaliser également « leur story ». Aujourd’hui, la « story » s’est imposée comme un nouveau format sur les réseaux sociaux.

 . 

SA PERSONNALITE

 . 

👀 Comment il se définit ? 

J’adore la publicité et la stratégie de communication. Je suis très sportif. Et comme je voulais être réparateur d’instruments de musique, je suis aussi un passionné de musique. Je joue du saxophone.

➡️ Les valeurs qu’il porte ? 

Je crois en l’humilité. Il faut rester humble dans la vie. Je crois aussi beaucoup en la force de l’équipe et du collectif. D’ailleurs, j’adore travailler en équipe.

📖 La phrase qui l’inspire le plus ?

J’aime beaucoup la phrase de Xavier Dolan : « Je pense que tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais ». Il l’a prononcée au Festival de Cannes lorsqu’il a reçu le prix du jury pour son film « Mommy ».

 

 .

« Je pense que tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais. »

Xavier Dolan

 . 

📢 Le conseil qu’il donne ?

Il faut savoir écouter. C’est vrai pour tous les secteurs. Et puis, je pense qu’il faut être tenace. A chaque recherche d’emploi, je suis très déterminé et persévérant. Pour trouver mon premier contrat, j’avais taggué un lien vers mon CV en ligne à l’entrée des 6 agences de communication parisiennes que j’avais ciblées.

👉 Ce qu’il souhaite faire après ?

J’aimerais beaucoup poursuivre mes études en master en apprentissage ou en travaillant en parallèle. Et après ? Pourquoi ne pas continuer dans le secteur public ou créer ma propre agence de communication ?

 .

Laissez un commentaire