JE M'INSPIRE

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

«Pour faire des innovations de rupture, il faut des publics en rupture».

.

Simon Houriez est designer de service en conception universelle (« design pour tous, qui ne nécessite ni adaptation ni conception spéciale, et ce quels que soient le sexe, l’âge, la situation ou le handicap de la personne). Il est également le co-fondateur de l’association Signes de sens qui repose sur une vision forte : le handicap est un levier d’innovation et de performance pour la société.

Nous sommes allés à sa rencontre pour vous faire découvrir son parcours, son métier et son envie de contribuer à une transition inclusive.

.

SIGNES DE SENS

👉 En quelques mots, Signes de sens c’est quoi ?

Signes de sens c’est une équipe de quatorze personnes qui invente des solutions pour tous à partir des problématiques rencontrées par les personnes en situation de handicap. Notre vision consiste à considérer le handicap comme l’un des prismes pour regarder l’évolution d’un service ou d’un produit. Ce prisme nous permet de développer des outils qui servent les publics en difficulté mais également le grand public, dans une logique de conception universelle. L’accessibilité devient une démarche de progrès et le handicap un levier d’innovation. Nous avons également une activité éditoriale qui consiste à éditer des outils pédagogiques (jeux, livres, mallettes…) permettant de renforcer l’impact de nos solutions.

.

L’accessibilité devient une démarche de progrès et le handicap un levier d’innovation.

 

.

❓ Quels sont vos projets phares ?

En 2017, nous avons mis au point le démonstrateur Infos-accessibles, dans le but de faciliter les démarches administratives aux personnes en situation de handicap mental, cognitif ou sensoriel. A travers cet outil, nous avons voulu montrer qu’en repensant le parcours utilisateur et les interfaces du site de référence info.gouv.fr, en construisant différemment l’architecture de l’information, nous pouvions maximiser son accessibilité. Surtout, nous avons voulu montrer que cette simplification n’est pas seulement au bénéfice des publics en situation de handicap, mais qu’elle l’est pour tout le monde. Cette inversion de perception permet de montrer que les personnes ayant une hypersensibilité sont des personnes capables d’amener de la performance et de l’innovation.

.

Cette inversion de perception permet de montrer que les personnes ayant une hypersensibilité sont des personnes capables d’amener de la performance et de l’innovation.

.

🔎 Les valeurs que vous véhiculez ?

Le fondement de notre démarche est de montrer que le handicap doit être vu sous un angle nouveau : il n’est pas celui à qui l’on doit donner, mais plutôt celui dans lequel on doit investir. Le handicap fait partie de la diversité et nous montrons, par nos projets, qu’il est un levier d’innovation et de performance. Performance, car il s’agit d’un public ressource lorsqu’on cherche à améliorer un service existant car il repère très vite les zones de frottement. Innovation, car si nous voulons être créatifs, il faut de la diversité. Les entreprises qui intègrent la diversité dans leur politique RH sont beaucoup plus créatives et génèrent du revenu supplémentaire lié à l’innovation.

.

Pour faire des innovations de rupture, il faut des publics en rupture par rapport à l’expérience commune. Le handicap est ainsi à considérer comme un partenaire d’innovation avec qui l’on peut créer de la valeur collective.

.

➡️ Les projets à venir pour Signes de sens ?

Nous allons poursuivre notre engagement. D’une part, en faisant la promotion de l’accessibilité aux services publics numériques. D’autre part, en encourageant les acteurs publics à intégrer un design adapté. Ils peuvent pour cela s’appuyer sur nos missions de design de service en conception universelle. Ensuite, nous avons un sujet sur la valorisation, la promotion et l’accès pour tous à la langue des signes. Enfin, nous avons un troisième programme sur l’accessibilité de l’édition jeunesse afin que les familles trouvent facilement des livres adaptés aux besoins de leurs enfants en situation de handicap.

Dans ce cadre, nous accompagnons les acteurs volontaires, médiathèques, bibliothèques, librairies, enseignes culturelles dans la construction d’un espace dédié. Notre objectif est de mailler le territoire, d’accompagner les professionnels dans la sélection des types d’édition et dans l’accueil des publics et de faire connaître cette offre auprès des familles.

.

Laissez un commentaire