JE M'INSPIRE

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Notre laboratoire est une façon de revisiter la mise en oeuvre des politiques publiques

.

Le Lab’@rchipel est le laboratoire d’innovation de l’État en Auvergne-Rhône-Alpes. Nous sommes allés à la rencontre de Cédric Sperandio qui est directeur du service de la modernisation et de la coordination régionale à la Préfecture de région Auvergne Rhône-Alpes et en même temps chef de projet du Lab’@rchipel. 

.

SON PARCOURS  

.

🔑 Les moments clefs de son parcours ? 

A l’issue de ma formation à l’Institut régional d’administration (IRA) de Metz en 2001, j’ai occupé plusieurs postes de cadre dans différentes préfectures notamment celles de la Moselle, des Hauts-de-Seine et du Rhône. J’ai rejoint en 2015  la préfecture de région Auvergne Rhône-Alpes. J’y occupe le poste de directeur du service de la modernisation et de la coordination régionale et je suis également depuis 2016 chef de projet du Laboratoire d’innovation territoriale @rchipel. .

💪 Ce qui l’a motivé à s’engager dans ce projet ?

Le Lab’ @rchipel est une façon de revisiter la mise en oeuvre des politiques publiques, de faire le “pas de côté”. Les projets portés sont enthousiasmants et les méthodes “réenchantent” notre action.

 .

LE LABORATOIRE D’INNOVATION

.

👉 Le Lab’@rchipel, c’est quoi ? 

Nous faisons partie des 12 laboratoires d’innovation publique lauréats du Programme d’Investissements d’Avenir lancé par l’Etat en 2016. Notre objectif est double : développer l’innovation publique pour un meilleur service public et faciliter l’accès aux données publiques (Open Data) pour permettre davantage de transparence au sein de l’action publique.

Notre offre de services est assez large et s’adapte également aux besoins des partenaires. Elle se décline selon 4 modalités : accélération de projet, incubation de projet, accompagnement à la transformation des organisation et  formation des agents publics à l’innovation publique. .

❓Pourquoi avoir choisi le nom Lab’@rchipel ?

« Quand la légende est plus belle que la réalité, imprimez la légende. »En fait ce nom fait suite à un échange à battons rompus de l’équipe autour des notions de réseaux, numérique et « d’archipels informatiques ». Le nom « archipel » est apparu alors comme une évidence pour symboliser notre projet.

🔎 Et le début, c’était comment ?

Le Laboratoire est apparu comme un objet nouveau au sein de l’administration territoriale. Nous n’avions pas de feuille de route précise au lancement du projet. Notre principal but était de prouver l’efficacité du concept en mobilisant les principes de l’innovation publique et les techniques de créativité. Au delà d’un lieu dédié qui devait incarner l’innovation, nous devions surtout au départ monter en compétence.

 . 

Au delà d’un lieu dédié qui devait incarner l’innovation, nous devions surtout au départ monter en compétence.

 . 

A cette fin, nous avons suivi une formation sur les questions d’innovation et d’animation de projets et parallèlement nous sommes passés à l’action en répondant favorablement aux demandes de sollicitation sans filtre particulier. L’objectif de cette démarche : faire que les projets bâtissent le service et inversement.

➡️ Les actions menées par le Lab’@rchipel ?

Nous venons de clôturer l’un des projets les plus importants du Lab qui s’est étalé sur 26 semaines entre octobre 2018 et avril 2019 : le défi public  “comment favoriser l’intégration des réfugiés en milieu rural ? ». C’est un projet porté par la préfecture de région Auvergne-Rhône-Alpes en lien avec la Public Factory de Sciences Po Lyon. 15 étudiants ont travaillé sur ce thème et ont mené des immersions de plusieurs jours dans le Cantal, l’Ain et l’Ardèche pour mieux s’imprégner de la problématique et recueillir l’avis, et “la vie”, de tous les acteurs (réfugiés, associations, services de l’Etat, professeur, infirmier…). Des ateliers de créativité ont été organisés dans ces territoires pour imaginer et créer des prototypes de solutions. Nous allons à présent passer à la phase de mise en oeuvre de certains des prototypes. On se lance par ailleurs dans notre projet « Parcours Empreinte Digitale » pour accélérer la transformation numérique de l’Etat en région.

😍 Leur projet phare  ?

Je ne sais pas s’il y a UN projet phare au Lab Archipel, cependant j’aime bien mettre en avant le projet “Le Stade de la réussite”. A la base, ce n’était qu’une simple idée inscrite dans une infographie, puis l’idée est devenu un jeu sérieux (ou « serious game ») qui s’est finalement concrétisé en application mobile. L’application a été conçue pour des agents publics qui préparent un concours administratif, toutes catégories confondues et pour toutes les fonctions publiques. Conçue avec des agents qui ont préparé et réussi leurs concours, c’est une véritable preuve d’innovation incrémentale !  

 . 

L’application mobile « Stade de la réussite » a été conçue pour des agents publics qui préparent un concours administratif, toutes catégories confondues et pour toutes les fonctions publiques. . 

 

.

EN SAVOIR PLUS SUR LE Lab’@rchipel

.

☝️Les valeurs portées par le Lab’@rchipel ?

J’en donnerais deux : la co-construction: construire des projets ensemble mais centrés sur l’usager & la créativité : servir de lieu révélateur d’intelligence collective. .

📢 Les prochaines étapes ?

La valeur ajoutée du Lab Archipel est établie aujourd’hui. Notre but est désormais d’activer la communauté du Lab et ses partenaires pour faire vivre le laboratoire sur le long terme. Nous souhaitons aussi élargir notre champ d’action en dehors du département du Rhône et ainsi rayonner dans toute la région Auvergne Rhône-Alpes grâce aux projets développés au sein du Lab. Bien plus, nous avons la volonté de pouvoir nouer des partenariats avec des structures qui ont un ancrage national. Les plus récents sont ceux noués avec FP21, association des jeunes agents publics ou le Lab’R de la délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés.

🔮 Un projet d’innovation publique dont il rêve ?

Nous allons bientôt travailler et entrer en collaboration avec La Fabrique RH (laboratoire d’innovation de la Préfecture de Région d’Ile-de-France). J’aimerais que dans les prochaines années, tous les labs arrivent à capitaliser sur leurs actions et puissent arriver à une certaine synergie pour réaliser des actions au niveau national.

J’aimerais que dans les prochaines années, tous les labs arrivent à capitaliser sur leurs actions et puissent arriver à une certaine synergie pour réaliser des actions au niveau national.

 

😉 Un conseil pour ceux qui souhaiteraient rejoindre le service public ? 

On peut travailler sérieusement sans trop se prendre au sérieux 😉

 . 

LES SUIVRE

 .

Leur Twitter.

Leur site web

 

Laissez un commentaire