JE M'INSPIRE

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

« Ne vous fiez pas aux a priori du service public, ce secteur bouge ! »

.

Nous sommes allés à la rencontre d’Alain Delfosse, Directeur de LA FABRIK’59, laboratoire d’innovation interne récemment créé par le Département du Nord, à destination de ses 8000 collaborateurs. Les objectifs de celui-ci ? Mise en synergie des ressources internes existantes, diffusion de la culture collaborative, promotion des innovations organisationnelles et managériales…

.

SON PARCOURS AVANT LA FABRIK’59

.

👉 Votre parcours ?

Je découvre la richesse du secteur public grâce à ce poste. Précédemment j’ai eu plusieurs fonctions dans le secteur privé dans le domaine de la communication et du coaching : j’ai été directeur conseil en agence de communication digitale, rédacteur en chef du club de football LOSC, directeur de l’école d’enseignement supérieur EFAP Lille, l’école des nouveaux métiers de la communication, et coach pendant 10 ans… L’ensemble des savoir-faire et savoir-être acquis au cours de ce parcours professionnel me permet d’appréhender toutes les facettes de ma mission au sein de LA FABRIK.

👉 Pourquoi avoir choisi de rejoindre le service public ?

J’ai rejoint le service public en répondant à une offre d’emploi, celle de Directeur de LA FABRIK’59. Il s’agit d’une structure nouvelle dont la vocation est de développer progressivement les outils et la culture de l’intelligence collective et du co-design dans le quotidien des agents que cela intéresse. Le co-design (ou design collaboratif) permet de replacer l’utilisateur – en l’occurrence l’agent – au centre des cycles de réflexions, de tests, de décisions des projets. Cela apporte une dimension créative et innovante, et permet aux agents de recourir à de nouveaux modes de gestion de projet, où priment le droit à l’erreur et le « faire ensemble ». C’est cet objectif audacieux du Département du Nord qui m’a séduit.

Le co-design replace l’agent au centre des cycles de réflexions, de tests, de décisions des projets. C’est cet objectif audacieux du Département du Nord qui m’a séduit.

 

.

LA FABRIK’59, LABORATOIRE D’INNOVATION INTERNE

.

Qu’est-ce que LA FABRIK’59 ?

La Fabrik’ 59 est un laboratoire d’innovation interne. La structure accueille plusieurs familles de projets. Son nom est en réalité un acronyme :

F -> Formation

A -> Accompagnement, accueil

B -> Boite à outils des managers

R -> Réseaux des expertises métier

I -> Innovation organisationnelle

K -> » Kouveuse » de talent

Ces six thématiques, qui abritent différents chantiers, sont traitées en mode co-design et ont été définies avant mon arrivée, avec l’idée de mener ces projets sur 2 années : refonte des politiques de formations, accueil des nouveaux arrivants, administration agile, échange de bonnes pratiques,… en sont quelques exemples.

.

▶️ Quel est son rôle ?

La FABRIK’59 accompagne différents projets car la méthode suscite un intérêt croissant. Grâce au mode de fonctionnement induit par le co-design et le droit à l’erreur qu’il implique, on avance au rythme des découvertes et avis de chacun : les agents sont écoutés et leur opinion compte. Par exemple, en parallèle du travail assuré par une agence d’architecture et d’un cabinet de designers, la FABRIK’59 va participer à l’accompagnement de 1400 agents aux nouveaux usages (impliqués par notre déménagement) des futurs locaux ultra modernes.

Le mode essai-erreur est plutôt nouveau dans le secteur public, il faut du temps pour que chacun s’autorise à entrer dans cette culture.

La FABRIK’59 ne mène pas son action uniquement autour des six thématiques citées plus haut mais met en place également des sensibilisations au co-design lors de séminaires ou auprès d’autres Directions. De façon plus générale, avec ce laboratoire, les agents peuvent explorer de nouvelles façons de travailler en analysant les retours d’expériences de leurs homologues et en prototypant des solutions adaptées. Le mode essai-erreur est plutôt nouveau dans le secteur public, il faut du temps pour que chacun s’autorise à entrer dans cette culture.

.

🔎 Pourquoi avoir créé ce lab ?

LA FABRIK’59 a été créée pour que les agents puissent agir sur leur quotidien professionnel. Ce lab était plutôt centré, à l’origine, sur les problématiques RH : travailler différemment, en concertation avec d’autres métiers, avec davantage de sens, ce qui est important pour les agents. Bien sûr, en répondant à ces problématiques, c’est la relation avec les usagers qui, au final, peut s’en trouver améliorée.

Le laboratoire fonctionne bien : il est intégré depuis peu à la toute nouvelle Direction Générale Adjointe PEPS (Partenaire des Evolutions et des Potentiels des Services) impulsée par Aude Fournier au sein du Département, qui a pour vocation d’être un véritable partenaire des agents. Ainsi, au sein de la DGA PEPS, avec les directions des ressources humaines, de la modernisation et de l’évaluation, des systèmes d’information et les deux missions « Développement Managérial » et « Communication-Marque Employeur », nous souhaitons anticiper les besoins des agents de notre collectivité.

.

➡️ Quelles sont les valeurs partagées par LA FABRIK ?

Les valeurs de LA FABRIK’59 sont autant le plaisir (de réfléchir, agir et innover autrement) que le résultat, deux valeurs très complémentaires. Les agents volontaires peuvent intégrer des groupes projet avec le souhait de prendre du plaisir à travailler différemment. En revanche il y a toujours un résultat à atteindre bien sûr, par la créativité, par l’engagement de l’agent qui est au cœur du projet, qu’il soit expert ou non du sujet abordé. Les autres valeurs sont la collaboration, la bienveillance et la transversalité.

.

🎯 Les prochaines étapes pour LA FABRIK ?

Elles sont nombreuses ! Une première promotion d’une douzaine d’agents formés au co-design début 2019 sera officiellement ambassadeurs de la méthode afin de la diffuser. Et début 2020, nous prévoyons une seconde formation pour une douzaine d’autres agents. En parallèle, nous allons proposer 2 jours de sensibilisation au co-design à tous les agents intéressés , pour leur permettre d’appliquer eux-mêmes les bases de la méthode dans leur quotidien (immersion, analyse, idéation, prototypage, test).

La grande chance que nous avons, c’est qu’au département du Nord, la volonté politique est forte vis-à-vis de l’innovation.

Nous aménageons également une salle de co-design toute équipée, propice à la créativité. Une newsletter FABRIK’59 va être envoyée chaque semaine aux 8000 agents, et plusieurs séminaires ou CODIR vont bénéficier d’ateliers co-design. Enfin, le nombre de sollicitations spontanées de la part de différentes directions permet également de diffuser concrètement les méthodes de la co-conception auprès d’agents, qui, quand ils sont séduits, s’y intéressent à leur tour. C’est un travail qui nécessite du temps, de la patience, car la FABRIK’49 est toujours en phase de lancement ! La grande chance que nous avons, c’est qu’au département du Nord, la volonté politique est forte vis-à-vis de l’innovation. Nous avons notamment un DGS qui porte et soutient la démarche avec beaucoup d’audace et de volonté. C’est très précieux.

.

SON RETOUR D’EXPERIENCE

.

👍🏼 Ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Ce poste offre une liberté d’action au service d’une ambition réelle, c’est un beau challenge. Au Département du Nord, nous avons la chance d’avoir une Direction motrice en matière d’innovation, et nos propositions sont souvent acceptées.

Dernier exemple en date : la FABRIK’59 a proposé cet été de tester le concept (à petite puis plus grande échelle) du « co-walking », ou l’idée de faire des réunions en marchant selon des parcours préétablis ou non, loin des salles de réunion classiques et des attitudes parfois un peu las que cela entraîne. Il s‘agit ici d’une alternative intéressante (idéale pour 3 à 5 personnes), plus informelle, dynamique, originale, efficace si l’on respecte quelques attendues, et qui est bonne pour la santé. Eh bien cette proposition – pas banale – a été acceptée immédiatement.

.

☁️ L’innovation publique dont vous rêvez ?

Mon innovation publique rêvée ? Que les énergies portées par La 27e Région se diffusent de plus en plus. Jusqu’à présent, la décentralisation a été pensée sans mutualisation des savoir-faire et des outils. Dans l’idéal, il faudrait que des outils clairs, partagés par tous, davantage visibles et lisibles soient accessibles à toutes les institutions afin que leur utilisation devienne systématique. In fine, c’est l’usager qui s’y retrouvera !

A l’occasion de cette semaine de l’Innovation Publique, les cinq départements des Hauts-de-France mutualisent leurs énergies autour d’une journée interdépartementale de l’innovation. C’est une première et les agents des 5 structures participent à une opération montée conjointement.

.

👉 Un conseil pour les jeunes générations qui veulent rejoindre le service public ?

Ne vous fiez pas aux a priori liés au service public, c’est un secteur qui bouge et cherche toujours de nouveaux talents ! Dans les prochaines années il y aura de plus en plus d’opportunités d’innovation, de changements et de carrières. C’est un secteur qui se réinvente dans lequel les valeurs sont fortes mais où l’audace peut avoir sa place.

Ne vous fiez pas aux a priori liés au service public, c’est un secteur qui bouge et cherche toujours de nouveaux talents !

Le service public est en pleine transformation et il est possible de participer à l’aventure. Le grand public ne mesure pas toujours la motivation et l’engagement des agents pour le service public : nous avons besoin de personnes enthousiastes ! D’ailleurs, il y a une vraie concurrence entre les institutions concernant les nouveaux talents et la question de la marque employeur est réelle.

.

Laissez un commentaire