JE M'INSPIRE

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

« La crise a fait naître une immense envie d’agir au service du bien commun. »

Félix de Monts est l’initiateur de Vendredi, une start-up d’intérêt général proposant aux entreprises et à leurs collaborateurs de s’engager pour des missions sociétales auprès d’associations ou d’entreprises sociales. Nous sommes allés à sa rencontre pour vous faire découvrir son parcours et son envie d’entreprendre tout en donnant du sens à ses engagements.

.

SON PARCOURS ET SES MISSIONS AU COEUR DE L’INTÉRÊT GÉNÉRAL

.

🔑  Les moments clefs de votre parcours ?

J’ai eu la chance de grandir dans un milieu privilégié et ouvert sur le monde qui m’a sensibilisé à la diversité et à l’injustice. Passionné par l’intérêt général depuis mon plus jeune âge, je me suis naturellement dirigé vers des études à Sciences Po. Absolument pas attiré par le monde du business, certaines de mes expériences au sein de la fonction publique m’ont fait douter sur ma vocation première.

Puis j’ai eu la chance, notamment grâce à Ticket For Change (l’École qui accompagne les acteurs du changement) de découvrir l’entrepreneuriat social lors de ma dernière année d’étude. C’est alors naturellement que j’ai décidé d’emprunter ce chemin de traverse d’entrepreneur qui privilégie l’impact sans jamais perdre de vue un modèle autonome.

🔎  Vendredi en quelques mots ?

Vendredi c’est la plateforme d’engagement citoyen qui permet à chacun d’avoir un impact positif pour la société dans son travail. Pour un salarié, faire un Vendredi c’est dédier quelques heures à plusieurs jours de travail en mettant ses talents au service de l’intérêt général. Notre plateforme permet de proposer une diversité d’actions : mécénat et bénévolat de compétences, team building solidaire, parrainage, appel à projet et campagne de vote…

Depuis 5 ans, avec nos 100 entreprises (PWC, Air Liquide, ManoMano…) et 400 associations partenaires (La Croix-Rouge, UNICEF, Institut Télémaque, Fondation des Femmes…), nous avons permis à plus de 8000 collaborateurs de changer le monde sans changer de travail.

 👉  Ce qui vous motive le plus dans votre job ?

Changer de métier tous les 3 mois.

.

S’ENGAGER EN SITUATION EXCEPTIONNELLE 

.

💪  Votre mobilisation pendant la crise ?

Nous avons constaté que la crise a renforcé le besoin de solidarité et a fait naître une immense envie d’agir au service du bien commun. 

De ce potentiel immense d’engagement est né le mouvement Tous confinés, Tous engagés. L’intention de ce mouvement est simple : permettre au plus grand nombre de s’engager pour l’intérêt général pendant la crise. Cela se traduit par une mise à disposition, à prix libre, de notre plateforme d’engagement citoyen pour les entreprises ainsi que d’un accompagnement renforcé pour nos associations partenaires fragilisées par la situation.

Ce mouvement, ouvert à tous, rassemble plus de 8 000 citoyens et salariés qui ont envie d’agir,  plus de 200 entreprises de toutes tailles qui souhaitent mobiliser leurs collaborateurs et plus de 400 associations accompagnées au quotidien.

Aujourd’hui, nous sommes convaincus que ce mouvement n’en est qu’à ses prémices et que le potentiel de solidarité pour la suite est infini.

Aujourd’hui, nous sommes convaincus que ce mouvement n’en est qu’à ses prémices et que le potentiel de solidarité pour la suite est infini. Nous réfléchissons donc, avec l’ensemble des parties prenantes mobilisées dans le mouvement, aux possibilités pour démocratiser et pérenniser l’engagement dès demain.

👌  Quelles sont les révélations positives ?

Notre capacité collective à nous réinventer. Cela me donne espoir sur la possibilité d’un autre modèle. Dès demain.

⚡️ Le plus grand défi à relever pour demain ?

L’éveil des consciences. C’est la mère des batailles. Du combat pour la préservation de la planète avant tout.

.

SES INSPIRATIONS

 .

🚀  Le meilleur conseil qu’on vous ait donné ?

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ».

👀  La phrase qui vous inspire le plus ?

J’aime beaucoup cette pensée de Jacques Brel : « Je suis convaincu d’une chose : le talent ça n’existe pas. Le talent c’est d’avoir l’envie de faire quelque chose. Je prétends qu’un homme qui, tout à coup, rêve de manger un homard, a le talent de manger ce homard dans l’instant, de le savourer convenablement. Avoir envie de réaliser un rêve, c’est le talent. Et tout le reste, c’est de la sueur. C’est de la transpiration, c’est de la discipline. Je suis sûr de cela. L’art, moi, je ne sais pas ce que c’est. Les artistes, je ne connais pas. Je crois qu’il y a des gens qui travaillent à quelque chose et qui travaillent avec une grande énergie. L’accident de la nature, je n’y crois pas. Pratiquement pas. »

👉 Un conseil pour ceux qui souhaitent s’engager ?

Foncez et si vous avez besoin de conseils ou d’aide rendez vous sur vendredi.cc

.

Laissez un commentaire