JE M'INSPIRE

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Etre curieux, continuer à se former…c’est essentiel pour transformer le service public

 .

Le SIILAB est un laboratoire d’Innovations territoriales pour l’Économie Sociale et Solidaire créé en 2017 et porté par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DRJSCS) de la région Hauts-de-France. Nous sommes allés à la rencontre de Julien Kounowski qui est chef de projet au SIILAB. 

 .

SON PARCOURS  

 .

🔑 Les moments clefs de son parcours ? 

Au cours de ma formation à Sciences Po Lille,  j’ai eu l’opportunité de faire une année en Roumanie en tant que consultant junior chez Bernard Brunhes International, cabinet de conseil en stratégie (consulting public et privé). J’ai pu travailler sur différents projets européens avec des entreprises privées et des administrations publiques. Cette expérience m’a convaincu de devenir agent public.

Par la suite, j’ai réussi le concours d’inspecteur de l’action sanitaire et sociale (IASS) dont la formation initiale se déroule à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) à Rennes. J’ai finalement intégré la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DRJSCS) de la région Hauts-de-France. Je travaille désormais en tant que responsable du Pôle Etudes, Observation et Mission d’Appui et chef de projet du SIILAB, laboratoire d’innovation publique. 

 .

💪 Ce qui l’a motivé à s’engager dans ce projet ?

Ce qui m’a motivé, c’est un constat : il faut plus d’innovation publique et il faut accompagner le passage au numérique car tous les agents publics n’y sont pas préparés. Ce qui me plaisait particulièrement, c’était de repenser la compétence régalienne de l’Etat – avec sa force aussi – pour adapter les politiques publiques aux territoires et aux usagers. 

 .  

Il faut plus d’innovation publique et il faut accompagner le passage au numérique car tous les agents publics n’y sont pas préparés.

 .

L’infrastructure du laboratoire a aussi participé à mon engagement personnel dans cette aventure. L’équipement, l’émulation et l’ambiance chaleureuse du SIILAB permettent véritablement de se ressourcer tout en travaillant. C’est une bulle de liberté !

 .

LE LABORATOIRE D’INNOVATION

 .

👉 Le SILLAB, c’est quoi ? 

Le SIILAB c’est d’abord une équipe, une communauté de profils très variés : des experts en cartographie interactive, des data scientists/ statisticiens, venant du public ou du privé. En bref, des personnes très motivées pour faire autrement !

 .

Le SIILAB c’est d’abord une équipe, une communauté. Des personnes très motivées pour faire autrement !

 .

Notre rôle est de faciliter, d’appuyer et d’animer des projets très transversaux et innovants avec les acteurs publics et privés qui travaillent dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS). Le SIILAB joue plus largement un rôle de catalyseur de l’innovation publique en région et nous avons déjà accompagné plus d’une cinquantaine de projets, initiatives ou actions allant du co-design d’une nouvelle politique publique sur l’inclusion numérique à des produits très précis comme un portail Web innovant et intelligent de l’ESS .

 .

Le SIILAB joue plus largement un rôle de catalyseur de l’innovation publique en région

 .

Les acteurs de ces projets proviennent de tous types d’institutions: Etat, collectivités locales, associations… La démarche SIILAB vise à faire tomber les murs entre les différents types d’acteurs et horizontaliser les modes de travail. L’innovation publique est inscrite dans l’ADN de notre réseau territorial d’acteurs publics. Nous souhaitons faire en sorte que l’action publique, partagée par tous les acteurs publics et privés concernés, soit génératrice de “communs d’utilité publique” et donc accessible à tous !

 .

Nous souhaitons faire en sorte que l’action publique, partagée par tous les acteurs publics et privés concernés, soit génératrice de “communs d’utilité publique” et donc accessible à tous !

 .

Il faut remercier particulièrement la Direction Interministérielle de la Transformation Publique (DITP) qui nous a énormément appuyé et formé pour lancer les Labs d’innovation publique et qui nous accompagne encore en animant tout un réseau de l’innovation publique au national.

 .

🔎 Racontez-nous les débuts…

Dès Mars 2017, nous avons travaillé avec une architecte issue du monde de l’ESS pour penser ensemble un lieu répondant aux valeurs citées précédemment. La construction ainsi que la mise en service a été extrêmement rapide, à partir du mois de Juillet 2017, le SIILAB était fonctionnel, sorti de terre! Le premier événement marquant a eu lieu pendant la Semaine de l’Innovation Publique en Novembre 2017. Gérald Darmanin avait demandé à ce que l’on “délocalise” le laboratoire pour lui présenter la démarche.   .

 .

❓ Pourquoi avoir choisi le nom du SIILAB

SILLAB, ça renvoie à « Social Innovation and Investment Lab ». A Lille, nous sommes au coeur de l’Europe et pas loin de la Belgique. Et pour nous, l’Economie sociale et solidaire est un enjeu européen ! C’est pour cela qu’on a fait le choix d’un nom franco-anglais.

 .

➡️ Les actions que vous menez ?

Grâce à des personnes très motivées en 2017 (DRJSCS et CCAS d’Amiens), nous avons eu carte blanche sur la mise en place d’un co-design innovant de politiques sur l’inclusion numérique. En quelques mois, vu l’enjeu majeur de la lutte contre l’illectronisme, nous avons engrangé des partenariats riches et variés totalisant plus d’une centaine d’acteurs. Des événements importants ont permi d’engendrer une dynamique et la constitution de 5 ateliers créatifs avec une dizaine d’animateurs du public et du privé. Plusieurs projets sont maintenant incubés et viennent aussi nourrir la réflexion sur le programme national du numérique inclusif.

Finalement, les actions du SIILAB (co-design, idéation, prototypage, formation, incubation…) contribuent à créer un véritable écosystème d’acteurs riche et diversifié avec de multiples projets incubés et en développement ou juste de passage.

.

EN SAVOIR PLUS SUR LE SILLAB

.

☝️Les valeurs portées par le SIILAB ?

 .

La modularité : Décloisonner semble être le maître mot du SIILAB. Le numérique doit servir à sortir de la logique de “silos”de l’administration. On doit surtout se sentir comme chez soi au sein du SIILAB, c’est à dire organiser l’espace de la façon la plus efficace pour créer. C’est une véritable bulle de liberté pour la créativité! Un bac à sable pour tester, explorer, essayer, échouer, prototyper et réussir 🙂

L’agilité et l’horizontalité : faciliter les relations entre les parties prenantes en développant une véritable culture collaborative, avoir le souci de s’adapter facilement aux évolutions. De plus, le SIILAB n’est pas non plus juridiquement constitué comme une personne morale. C’est une dynamique constante constituée par la mobilisation des acteurs. Cela implique qu’il n’existe pas de règles rigides qui soient un frein à la création et à son agilité, c’est un véritable outil que l’on peut utiliser/ réserver quand on le souhaite pour les partenaires et à distance bien que le SIILAB soit physiquement implanté au sein des locaux d’une administration d’Etat, la DRJSCS. Cela est une innovation en soi.

 .

📢 Leur slogan ?

“Créer avec toi et ça c’est rock’n’roll !” (inventé en direct pour la semaine de l’innovation publique 2017)  . 

 .

🔮 Un projet d’innovation publique dont il rêve ?

En 2017, nous avions reçu près de 1000 personnes. En  2018 nous avons triplé ce nombre. J’observe que de plus en plus de personnes sollicitent notre aide et viennent découvrir le SIILAB. Ils peuvent venir avec tout un projet ou juste pour stimuler leurs idées autrement et utiliser des outils innovants.

Aujourd’hui, il y a un véritable enjeu d’amplification et de déconcentration de l’innovation publique. Les préfets de région pourraient d’ailleurs disposer d’une enveloppe régionale pour stimuler directement l’innovation et ainsi simplifier le financement de l’action locale et des projets sur les territoires.

 

 .

Je suis convaincu qu’il faut aller plus loin dans la cohérence globale de l’ingénierie de l’innovation publique.

 .

Par ailleurs, je suis convaincu qu’il faut aller plus loin dans la cohérence globale de l’ingénierie de l’innovation publique. Il faut partir des usagers et du terrain pour remonter au niveau national et donc repérer et financer ou accompagner les idées et projets. Les phases de prototypage et d’expérimentation permettraient ensuite d’obtenir un soutien national pour un éventuel changement d’échelle.


😉 Un conseil pour celles et ceux qui souhaiteraient rejoindre le service public ? 

Il ne faut pas attendre que l’innovation publique vienne à vous, il faut aller la chercher. Se tenir au courant, continuer à se former (MOOCs ou formation continue), être curieux… sont les conditions essentielles pour faire évoluer le service public car vous incarnez les institutions qui le mettent en oeuvre.  

 . 

Se tenir au courant, continuer à se former, être curieux… sont les conditions essentielles pour faire évoluer le service public

 

 . 

Si vous avez des idées innovantes, entreprenez-les ! Allez à la rencontre des acteurs, franchissez les portes dont notamment celles des Labs. Sortez de votre fiche de poste et ouvrez-vous à de nouvelles frontières 😉 Enfin et surtout, il faut vivre l’expérience de l’innovation en participant à un projet d’innovation publique quel qu’il soit, c’est le meilleur moyen de se lancer !

 

 . 

LES SUIVRE

 .

Sur Twitter.

 

Laissez un commentaire