Je m'inspire

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

« L’urbanisme c’est innover au service de l’humain et de son environnement. »

Aujourd’hui nous allons à la rencontre de Louise Bideau, étudiante en master d’urbanisme « In Situ » à Sciences Po Rennes. Ses domaines de prédilection ? La politique, l’urbanisme et la culture. Elle est aussi membre du programme « Ambassadeurs Profil Public » qui permet d’explorer le secteur public.

.

SON PARCOURS

.

🔑  Les grandes lignes de ton parcours ?

Pendant mon année de terminale ES, j’ai préparé le concours des Instituts d’études politiques dans l’idée de m’orienter vers la fonction publique, qui a toujours été mon objectif. Après avoir échoué à ce concours, je me suis dirigée vers une licence en géographie et aménagement  à l’Université Rennes 2. Ce “second choix” s’est révélé le bon. Il m’a permis de trouver ma voie car l’aménagement du territoire est une discipline complexe mais variée et passionnante. J’ai notamment découvert les métiers de l’urbanisme et leurs opportunités dans les secteurs public et privé. Cela m’a convaincue de continuer dans cette voie. A la fin de ma licence, j’ai de nouveau tenté d’intégrer un Institut d’études politiques et ce fut cette fois une réussite. Aujourd’hui je suis étudiante en Master 1 Urbanisme et Transitions à Sciences Po Rennes.

✊ Pourquoi avoir rejoint notre Programme « Ambassadeurs Publics » ?

J’ai connu Profil Public par le biais de mon école. J’ai tout de suite adhéré au projet, l’idée de réenchanter le secteur public m’a motivée ! Je me suis sentie moins seule car à l’Université peu de mes camarades de promotion comprennent mon attrait pour le secteur public. La plupart d’entre eux souhaitent s’orienter vers le secteur privé. 

Je souhaite promouvoir les opportunités de carrière liées à l’urbanisme dans le secteur public. 

A travers le programme « Ambassadeurs Profil Public », je souhaite promouvoir les opportunités de carrière liées à l’urbanisme dans le secteur public. Selon moi, c’est un secteur encore trop méconnu des jeunes.

💚 Les causes qui te tiennent à cœur ?

Une des causes qui me tient le plus à cœur, en tant que future urbaniste, est le développement durable et plus particulièrement l’apaisement du climat social. Contribuer à l’amélioration du cadre de vie des citoyens est une grande source de motivation pour moi, notamment en luttant contre les inégalités. C’est indispensable pour avancer ensemble vers un avenir plus durable.

.

SES INSPIRATIONS

.

💫 La phrase qui t’inspire ?

Une des phrases qui m’inspire le plus est une citation d’Albert Bandura : « Les croyances des gens sur leurs capacités ont un effet incroyable sur ces capacités ». Cette phrase montre la nécessité de se débarrasser des croyances limitantes que l’on se fixe soi-même. 

Lorsque l’on me dit que quelque chose est impossible, cela me donne envie de relever le challenge !

Que ce soit en tant qu’individu ou en tant que société, adopter une posture résignée ou défaitiste n’amène rien de bon. Lorsque l’on me dit que quelque chose est impossible, cela me donne envie de relever le challenge !

📖 Un média à partager ?

Je recommande le roman « Ravage » de René Barjavel qui, bien qu’assez choquant, permet de prendre conscience de manière assez crue mais réaliste des potentielles conséquences d’un effondrement de nos sociétés modernes. Cela pousse à passer à l’action en espérant le meilleur… Ames sensibles s’abstenir !

🔮 Un souhait pour la suite ?

Je suis passionnée par les pays scandinaves et leur mode de vie, notamment par la Suède. En effet, j’ai appris la langue de ce pays et j’aimerais m’y expatrier après mes études. Je me vois bien m’y épanouir à la fois dans ma vie personnelle et professionnelle. Pour une potentielle carrière d’urbaniste, c’est un pays qui favorise l’innovation dans les institutions publiques, notamment dans le domaine du développement durable. Dans ce contexte, j’aimerais contribuer au développement d’un territoire au sein d’une collectivité territoriale. Et ce, toujours dans l’idée de servir l’intérêt général.

📆 Un petit teasing sur ta webconf ?

Lors de la prochaine webconférence, qui se tiendra le 29 mars, notre ambition est de mettre en avant les opportunités qui s’offrent à tous au sein du secteur public pour créer la ville verte de demain. Selon moi, le secteur public se place en moteur de cette transition alors que les villes ne cessent de croître, afin d’encourager le passage à l’action des acteurs privés et de manière plus générale de l’ensemble des citoyens.

Laissez un commentaire