Je m'inspire

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

transformation publique

« Impulser une dynamique de transformation publique, c’est d’abord observer et écouter. »

Nathalie Roux est Directrice Projets Transformation Numérique au sein du département de l’Essonne. Nous sommes allés à sa rencontre pour vous faire découvrir son parcours et sa vision du secteur public.

 .

SON PARCOURS AU COEUR DU SECTEUR PUBLIC 

.

🔑  Les moments clefs de votre parcours ?

J’ai commencé à travailler à la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, d’abord en tant qu’ingénieur assainissement, puis adjointe à la responsable de service. Quelques années plus tard, j’ai eu envie de tenter l’aventure du management. J’ai saisi une opportunité et je suis devenue responsable du Service Exploitation Voirie & Ouvrages d’art. En 2014, après 40 ans sans alternance politique, c’est l’opposition qui remporte les élections. Ma direction disparaît du nouvel organigramme. J’étais confrontée à 2 choix : soit partir, soit réagir. J’ai opté pour le deuxième scénario car je considérais qu’il y avait une raison noble à son existence et que j’avais encore beaucoup à faire. La nouvelle directrice générale adjointe m’a alors proposée de prendre le poste de direction. Après plus de 20 ans au sein de la collectivité, j’ai éprouvé le besoin de sortir de l’opérationnel pour être davantage en accompagnement des équipes. Au début de l’année 2022, j’ai eu la chance inouïe qu’un jeune manager du Département de l’Essonne me fasse confiance et me confie la mission de Directrice Projets Transformation Numérique. 

🔎  Le cœur de vos missions actuelles ?

Mes missions se regroupent autour de 3 axes principaux.  

Premièrement, j’accompagne les directions opérationnelles à analyser, optimiser et repenser leurs façons de travailler. L’enjeu est d’utiliser le potentiel du numérique pour libérer les agents des tâches chronophages et leur faciliter la vie. Je fais aussi de l’accompagnement méthodologique en soutien aux équipes qui se construisent ou à l’organisation qui évolue. Enfin, la dernière partie de mes missions est axée sur la transformation pour remettre l’usager au centre de nos politiques publiques. Pour cela, nous développons  de nouvelles pratiques et impulsons de nouvelles modalités collaboratives au sein des équipes en contribuant par exemple activement au Laboratoire d’innovation publique. 

⚡️ Ce qui vous motive le plus dans votre job ?

Ce qui me motive le plus c’est le sentiment d’utilité. J’ai besoin de me dire que mon travail sert positivement à d’autres et fait avancer l’action publique. 

J’ai besoin de me dire que mon travail sert positivement à d’autres et fait avancer l’action publique. 

Faire en sorte que les projets se fassent et que les personnes se sentent bien, c’est ma conviction. Quand les collaborateurs se sentent à leur place, ils sont beaucoup plus engagés et actifs. 

☁️ Une réussite pro dont vous êtes fière ? 

La réussite dont je suis particulièrement fière est le projet de portail web de services que j’ai construit avec mon équipe, à destination des usagers de Saint-Quentin-en-Yvelines. Nous étions pollués par les courriers, les appels téléphoniques et nous n’étions pas visibles sur le site de la collectivité. Ça a été ma première expérience d’intelligence collective et surtout un des premiers chantiers que j’ai voulu ouvrir quand je suis devenue directrice. L’objectif ? Profiter du potentiel du numérique pour être plus proche des usagers et qu’à tout moment ils puissent nous solliciter et accéder à de nombreux services en ligne.

💪 Quels sont vos prochains challenges professionnels ? 

Mon prochain challenge est d’organiser pendant deux jours avec la chargée de mission du directeur général des services, un marathon créatif dans le cadre du mois de l’innovation publique en novembre prochain. Il y a beaucoup d’attentes puisque l’objectif est de produire de nouveaux services, en favorisant l’intrapreneuriat.

 .

SA VISION DU SECTEUR PUBLIC .

 .

👉 Pourquoi le secteur public ? 

Après être diplômée ingénieur assainissement, j’ai intégré un bureau d’études environnement qui avait la particularité de travailler dans les locaux d’un syndicat public. C’est en travaillant avec des agents publics que j’ai découvert ce secteur qui m’a tout de suite séduite. J’ai plus le sens de l’intérêt général que celui du profit. 

J’ai plus le sens de l’intérêt général que celui du profit. 

▶️ Comment impulser une dynamique de changement ?

On impulse une dynamique de changement en commençant par observer, analyser et surtout écouter. Je suis convaincue que le changement passe par l’humain et qu’il doit se bâtir avec les personnes concernées. 

Je suis convaincue que le changement passe par l’humain.

Il faut responsabiliser les personnes dans le changement en allant à la rencontre de leurs besoins. Quand on leur donne un espace d’expression et qu’on prend le temps de les écouter, les solutions apparaissent toutes seules. Celui qui a le problème a la solution entre ses mains. C’est parce qu’il voit le problème, qu’il sait qu’on peut faire différemment.

 .

SES CONSEILS & INSPIRATIONS

 .

💫 Une citation inspirante ?

Une citation qui m’inspire beaucoup est celle de Gandhi : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ». Cette phrase nous pousse à ne pas attendre des autres que les choses changent, mais à agir par nous-mêmes Il ne faut pas hésiter à prendre les responsabilités qui nous incombent pour accompagner les transitions que nous sommes en train de vivre. 

ll ne faut pas hésiter à prendre les responsabilités qui nous incombent pour accompagner les transitions que nous sommes en train de vivre. 

📚 Un conseil lecture ?

« Les quatre accords toltèques » de Miguel Ruiz. Ce livre me guide beaucoup dans ma façon d’être. Il m’a fait comprendre qu’il fallait faire les choses avec le cœur sans forcément les prendre à cœur, ce que j’ai longtemps fait. 

🎙 Un podcast à recommander ? 

C’est indéniablement celui de Pauline Laigneau. J’adore sa façon de conduire ses entretiens ! Elle réalise des interviews de tous types de personnes (coach sportif, médecin, entrepreneurs, philosophes…) avec l’idée qu’on puisse s’inspirer d’eux et qu’on puisse être notre propre coach. 

💚 Votre meilleur conseil pro ?

Il ne faut jamais cesser de sortir de sa zone de confort. Il faut très régulièrement se challenger car c’est le seul moyen d’aller vers sa zone d’excellence. En acceptant ça, je me dis tous les jours que l’échec c’est seulement quand on ne se relève pas. Tant qu’on persiste, ça n’est pas un échec, on a juste la chance de recommencer une deuxième fois différemment. 

Laissez un commentaire