Je m'inspire

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Stephan Raphaël est directeur de la communication à la ville de Besançon.

« Il n’y a pas de grande innovation publique sans des gens un peu fous, aux profils atypiques. »

Stephan Raphaël est directeur de la communication à la ville de Besançon. Nous sommes allés à sa rencontre pour vous faire découvrir son parcours et sa vision de l’innovation publique et du numérique.

.

SES MISSIONS AU COEUR DU SECTEUR PUBLIC

.

🔑 Les temps forts de votre carrière ? 

J’ai commencé ma carrière par un stage dans le privé, en tant que journaliste au sein de Sciences et Avenir, un magazine de vulgarisation scientifique. Pendant 10 ans, j’ai réalisé des enquêtes qui donnaient parfois lieu à des sujets télévisés. J’ai basculé vers la communication institutionnelle lorsque la boîte de production avec laquelle je travaillais cherchait à créer des conférences sur la sécurité électrique en milieu scolaire pour le compte d’EDF. J’ai ensuite rejoint le service presse de la Région Picardie à Amiens.

Au poste de directeur de la communication d’une collectivité, je percevais pour la première fois l’impact et le niveau de satisfaction des actions que je mettais en place.

Fort de mes expériences passées, j’ai rapidement pris le poste de directeur de la communication de la ville de Saint-Brice-sous-Forêt, un poste stimulant car pour la première fois, je percevais l’impact et le niveau de satisfaction des actions que je mettais en place. En 2010, j’ai été recruté par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) au poste de responsable information, média et e-communication à Marseille. Il était initialement prévu que j’y reste six mois, finalement j’y suis resté six ans.

En 2016, j’ai été recruté au poste de directeur de communication à la ville de Besançon. Cette même année, j’ai été approché pour travailler avec l’équipe de communication de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron. A ce moment, je travaillais à 40% pour la ville de Besançon et à 60% sur la campagne présidentielle. Il y avait un côté startup Nation, avec une volonté d’innover qui me plaisait.

🔎 Vos missions actuelles ?

Je me charge de la communication externe auprès des habitants, mon rôle est de faire savoir aux habitants tout ce que la ville met en place.Je chapeaute une équipe de 20 agents, avec à la fois des chargés de communication qui sont chacun responsables d’un portefeuille de thématiques et des spécialistes des différents canaux de communication : réseaux sociaux, site web, magazine municipal, etc. 

Le rôle d’un directeur de communication est de faire tomber les idées reçues sur une collectivité qui peut paraître bureaucratique, peu en phase avec la rapidité et l’efficacité qu’attendent les habitants.

Le rôle d’un directeur de communication est de faire tomber les idées reçues sur une collectivité qui peut paraître bureaucratique, peu en phase avec la rapidité et l’efficacité qu’attendent les habitants. Pour cela nous devons faire savoir aux habitants toutes les actions mises en place par la ville.

💪 Un projet dont vous êtes fier ?

Depuis mon arrivée, le service axe son travail sur les bases de données. Selon moi, c’est un travail fondamental pour réinventer la relation citoyenne. 

En ayant une communication très directe avec les habitants, en s’adaptant à leur code et à leur usage, nous travaillons de manière plus efficace, pour eux et avec eux.

Je souhaite démontrer qu’en ayant une communication très directe avec les habitants, en s’adaptant à leur code et à leur usage, nous travaillons de manière plus efficace, pour eux et avec eux. 

En ce moment, nous envoyons toutes les semaines une Newsletter Covid pour garder un lien de proximité avec les habitants pendant la crise. Certains nous écrivent pour nous remercier ou pour nous communiquer leur mécontentement. Quel que soit le message je m’oblige à leur répondre car je pars du principe que si nous les avons sollicités, nous leur devons des réponses.

 🚀 Ce qui vous a poussé à rejoindre le service public ?

J’aime la chose publique. Étant moi-même citoyen et habitant d’une ville, je suis sensible aux valeurs qui entourent le service public.

Nous devons percevoir la crise sanitaire comme une opportunité d’instaurer des outils alternatifs pour garder notre indépendance.

Si je prône le développement des bases de données publiques c’est parce que je suis attaché au lien particulier qui lie une collectivité et ses habitants. Si les réseaux sociaux changent soudainement leurs modes de fonctionnement, qu’ils deviennent payants ou modifient leurs algorithmes, nous pourrions perdre le lien que nous développons avec eux via ces plateformes. A mon sens, nous devons percevoir la crise sanitaire comme une opportunité d’instaurer des outils alternatifs pour garder notre indépendance.

.

SA VISION DU SERVICE PUBLIC

.

💪 Quels sont les atouts du secteur public ?

Le service public bénéficie d’une proximité avec ses usagers ainsi que de moyens humains et matériels. C’est important car ce sont deux variables qui permettent de fournir un service de qualité. Selon une étude effectuée par Simon Porcher et Aziz Goumiri, la plupart des services publics ont un taux moyen de satisfaction supérieur à 50%. Cela peut paraître surprenant car ce n’est pas vraiment l’image véhiculée mais je pense que les fonctionnaires publics ont globalement une mauvaise image d’eux mêmes. 

💫 Quel est l’avenir du secteur public ?

A mon sens, le service public en France manque cruellement de flexibilité. Prenons l’exemple des collectivités, elles peinent à acquérir des locaux pouvant accueillir tous leurs agents. A mon sens, une collectivité moderne devrait être capable de s’adapter aux nouveaux modes de travail, sans postes fixes ou attitrés. Cela permettrait d’impulser une organisation du travail plus transversale. Mais il est important que le secteur public n’innove pas sous la contrainte : l’innovation doit être fédératrice pour donner lieu à de vrais changements.

Le service public dans la culture française a  une place importante. Je souhaite qu’il puisse se moderniser, être considéré comme une entité innovante et s’adapter à son époque ! Je suis convaincu que les nouvelles générations vont participer à la modernisation du service public.

🎯 Qu’est-ce qu’une communication efficace selon vous ?

Une bonne communication c’est lorsqu’on arrive à créer une synergie entre tous les outils (papier et digital). Pour innover, il faut comprendre le monde et ses besoins afin de développer les réponses et les outils adaptés.

.

SES CONSEILS & INSPIRATIONS

 .

📚  Le livre que vous recommandez ?

Le livre “Steve Jobs” écrit par Walter Isaacson car  j’aime les biographies, j’aime les personnages innovants qui contribuent à changer le monde. Le monde n’a pas de grande innovation sans des gens un peu fous, aux profils atypiques.

💫  La phrase qui vous inspire ?

J’aime la citation de Steve Jobs : “Stay hungry. Stay foolish” traduit en français par “Soyez insatiables. Soyez fous.” La curiosité a toujours été moteur dans mon métier. J’aime aller à la rencontre de nouveaux milieux. C’est en découvrant d’autres cultures et  d’autres horizons qu’on se nourrit et qu’on devient meilleur.

Laissez un commentaire