JE M'INSPIRE

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Hackathon « Regards Croisés » à Epitech avec les futurs hauts fonctionnaires de l’État.

Depuis 2016, Epitech, l’École Nationale d’Administration (ENA) et l’Institut National des Etudes Territoriales (INET) organisent des hackathons pour faire se rencontrer deux mondes : celui des futurs hauts fonctionnaires de l’État, et celui des futurs innovateurs en informatique. Nous sommes allés à la rencontre de Samuel Monteil, élève de l’ENA, pour revenir sur sa participation à l’édition 2021.

.

HACKATHON « REGARDS CROISÉS » 

.

📢 Le pitch ?

Lors de nos différents stages en administration, nous sommes confrontés directement aux problématiques de terrain. La participation au Hackathon organisé avec les étudiants d’Epitech nous offre un temps privilégié pour réfléchir aux solutions concrètes d’amélioration de  l’efficacité des politiques publiques 

Alors que l’administration fiscale encourage les modes de paiement dématérialisés, la fracture numérique rend l’utilisation des outils numériques encore difficile pour de nombreux citoyens. C’est pourquoi, depuis juillet 2020, le gouvernement offre la possibilité de payer ses impôts dans des bureaux de tabac. Mais lors de nos immersions dans les territoires, qu’ils soient urbains ou ruraux, nous avons constaté que ce service « de proximité », était méconnu.

💪 La défi à relever?

Faire davantage connaître la démarche et en simplifier l’accès, afin qu’un plus grand nombre de citoyens s’en saisissent. Pendant une semaine, nous avons croisé nos savoir-faire avec les étudiants d’Epitech afin de développer et d’expérimenter les modalités de mise en place de bornes numériques. Nous avons identifié un paradoxe : la communication faite autour du dispositif est numérique (sur le site web de la Direction générale des Finances publiques (DGFIP) alors qu’il s’agit de proposer un service de proximité à des citoyens qui n’ont pas forcément accès à internet.

👊 Un slogan ?

« Un service pour tous, par tous et avec tous. » 

« Pour tous. » pour faire en sorte que toutes les personnes éloignées du numérique puissent se saisir de ce dispositif.  

« Par tous. » pour que les citoyens et les administrations concernées, telle que la Direction générale des Finances publiques, construisent avec nous les solutions pour rendre ce service plus performant. 

« Avec tous. »parce que les collaborations doivent s’élargir à d’autres acteurs (les bureaux de poste, maisons France services, collectivités locales…) au-delà des seuls bureaux de tabac.

🎯 Votre objectif ?

Comprendre les problématiques de terrain pour proposer des solutions prenant compte les besoins de l’ensemble des utilisateurs.. Nos propositions ont pour objectif de simplifier le règlement des impôts tout en tenant compte des problématiques les problématiques de confidentialité et de lutte contre l’illectronisme. Mais plus largement, notre objectif est de contribuer avec nos propositions à la réduction de la fracture numérique.

.

AU COEUR DU PROJET

.

☁️ Un souvenir marquant ?

Quand nous nous sommes enfin retrouvés avec les étudiants de l’INET et d’Epitech, et que nous avons vu ce que pouvaient apporter nos expertises respectives aux politiques publiques. Cette expérience nous a permis de nous sentir utiles. Dans un délai d’une semaine, c’est également un sacré défi de développer ensemble des solutions innovantes ! 

🪓 Une embûche ?

Une des limites du projet c’est le temps imparti. En effet, nous n’avons pas eu le temps de confronter nos propositions avec les différents acteurs du projet : usagers, buralistes et agents de la Direction générale des Finances publiques (DGFIP). Le travail réalisé gagnerait à être enrichi par les retours d’expériences des différentes parties prenantes.

⚡️ Les prochaines étapes ?

Ce projet soulève de nombreuses problématiques : la cohésion des territoires,  l’illectronisme, la fracture numérique… Et le travail sur ces questions est loin d’être achevé. Si certaines administrations publiques souhaitent s’emparer de nos propositions, nous sommes ouverts à poursuivre notre investissement sur le projet. Nous serions heureux de continuer à faire vivre le travail accompli lors du hackathon.

..

Laissez un commentaire