Je m'inspire

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Christophe Pontieux, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques au sein de l'Académie de Besançon

“Dans l’éducation, il ne faut pas avoir peur d’innover et de sortir des sentiers battus ! ”

Aujourd’hui nous allons à la rencontre de Christophe Pontieux, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques au sein de l’Académie de Besançon. Dans cette interview, il nous fait découvrir son métier et sa vision du secteur public de l’éducation.

.

SON PARCOURS AU COEUR DU SECTEUR PUBLIC DE L’ÉDUCATION 

.

🔑 Les moments clés de votre parcours ?

J’ai un parcours d’autodidacte. Je suis entré dans le monde du travail tôt, à l’âge de 16 ans, en tant que peintre en bâtiment. Très vite, les entrepreneurs avec qui j’ai travaillé m’ont fait confiance. Ces rencontres m’ont permis d’évoluer, de devenir chef d’équipe et de gagner en autonomie. Comme je n’avais pas de diplôme, à 30 ans, j’ai décidé de passer un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) puis un  brevet d’études professionnelles (BEP). Le premier moment clé, c’est en 2003, lorsque, à la suite d’un bilan de compétences et d’une validation des acquis de l’expérience (VAE), j’ai créé mon entreprise. Le second, c’est en 2012, lorsque j’ai décidé de basculer dans le secteur de l’éducation pour devenir professeur en lycée professionnel dans mon domaine d’expertise : la peinture en bâtiment. Depuis 5 ans, je suis directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques.

👉 Le cœur de vos missions actuelles ?

Mes missions sont structurées en 4 grands pôles : 

  • Animer la relation avec les enseignants et le rectorat dans le cadre du volet pédagogique des filières professionnelles ; 
  • Coordonner les relations entre le lycée et les entreprises locales (visites, projets, stages, taxe d’apprentissage…) ;
  • Assurer la gestion des plateaux techniques en participant à la politique d’achat de l’établissement en lien avec la Région Bourgogne Franche-Comté et veiller à la maintenance des machines, des outils et des équipements pédagogiques ;
  • Conseiller le chef d’établissement.

🎯 Ce qui vous motive le plus dans votre job ?

Transmettre les savoirs. Après plus de 35 ans dans le bâtiment, mes savoir-faire n’étaient plus à prouver. Désormais, ce qui me motive c’est de pouvoir les transmettre à des jeunes de tous horizons. Suivre leurs parcours et voir comment ils  évoluent, c’est passionnant.

👉 Les qualités indispensables pour votre job ?

Elles sont principalement relationnelles. D’une part, car nous sommes dans une dynamique de partenariats. Notre travail se construit hors les murs, avec l’académie, mais aussi les institutions et le tissu entrepreneurial local. D’autre part, parce que si l’on veut renforcer la motivation et les compétences des jeunes, la clé du succès tient en un mot : l’écoute.

Si l’on veut renforcer la motivation et les compétences des jeunes, la clé du succès tient en un mot : l’écoute. 

Dans le secteur de l’éducation, notre mission consiste à porter de l’attention aux travaux des jeunes, à leurs besoins, à leurs lacunes et à leurs projets. Nos jeunes ont parfois des parcours de vie difficiles. C’est important d’être à l’écoute pour les accompagner et leur donner les moyens de progresser. Dans mon quotidien, je les aide notamment à trouver un stage et une entreprise qui leur correspondent.

.

SA VISION DU SECTEUR PUBLIC DE L’ÉDUCATION

.

🙌 Le projet pro dont vous êtes fier ?

Je pense à un projet que nous avons piloté au sein du lycée Gué à Tresmes. C’est un lycée professionnel qui propose de nombreuses spécialités liées au design et aux métiers d’art. L’idée consistait à faire collaborer des élèves, peintres en bâtiment, avec des élèves céramistes et des designers d’espace.

Travailler ensemble, c’est réfléchir sur un même objet, chacun contribuant, par sa technicité à enrichir le projet final.

Au départ, culturellement, tout séparait ces élèves. A la fin, ils étaient tous copains. Travailler ensemble, c’est réfléchir sur un même objet, chacun contribuant, par sa technicité à enrichir le projet final. C’est riche d’enseignements !

🎯 Les grands défis ?

Un de nos défis consiste à innover dans la manière dont on va transmettre nos savoirs pour embarquer avec nous les élèves. L’innovation est un levier de transformations des pratiques pédagogiques au service des apprentissages des élèves. Il ne faut pas avoir peur de sortir des sentiers battus !

💪 Les principales difficultés rencontrées ?

Les voies technologique et professionnelle des lycées offrent de nombreuses perspectives de réussite et de qualification pour les jeunes. Reconnaître nos métiers, la responsabilité pédagogique des directeurs délégués aux formations professionnelles et technologiques  comme organisateurs et coordinateurs de ces enseignements est une nécessité. C’est important de valoriser leur rôle dans l’établissement, en tant que conseiller du chef d’établissement, ainsi que leur engagement dans la construction des relations partenariales, notamment avec les entreprises.

👉 Un conseil pour ceux qui souhaitent s’engager ?

Il faut cultiver l’envie de transmettre et développer notre capacité d’écoute. Il faut être créatif et porté par l’envie de développer des projets qui sortent de l’ordinaire et qui captent l’attention des élèves. Il faut également se nourrir des échanges que l’on peut établir au sein de la communauté enseignante et pédagogique. Il ne faut pas rester à l’écart car l’éducation est un secteur où l’on croise sur sa route des personnes passionnantes.

.

Vous souhaitez vous engager dans un métier qui donne du sens à votre carrière ? Retrouvez sur cette plateforme les nombreuses offres d’emploi et opportunités proposées par l’académie : rejoignez une académie durablement engagée

Article réalisé en partenariat avec l’académie de Besançon.

.