JE M'INSPIRE

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Amélie Brun : « Notre rôle ? Participer à la mutation du service public. »

 .

Amélie Brun est Directrice de la modernisation de l’action publique au Conseil départemental du Calvados. Elle nous en dit plus sur son parcours, son métier et son envie de contribuer à la transformation de l’action publique.

 .

SON PARCOURS ET SON METIER AU COEUR DE L’ACTION PUBLIQUE 

 .

🔑 Les moments clefs de son parcours ? 

Après des études en histoire puis un master en sciences de l’information à l’ENSSIB (École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques), j’ai commencé par travailler dans un cabinet de conseil dédié aux entreprises et aux collectivités territoriales. C’est à la suite d’une candidature spontanée à la Ville de Vincennes que j’ai été appelée pour développer le projet numérique de nouvelle médiathèque. C’était un gros challenge : il fallait emmener une cinquantaine d’agents à prendre le virage du numérique !

 .

« J’ai vraiment eu un coup de cœur pour le service public et ses agents. »

 .

Dès cette première expérience, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour le service public et ses agents. Moderniser les bibliothèques était un premier pas mais la population attendait plus de services en ligne. J’ai donc eu l’opportunité de devenir chargée de mission « administration électronique », poste créé pour répondre aux nouveaux besoins numériques. Il s’agissait de rendre nos services accessibles 24/24, axe au coeur du projet du Maire de l’époque et de son équipe.

Quelques années plus tard, j’ai décidé de quitter Paris pour la Normandie où j’ai eu la chance de rejoindre le Conseil départemental du Calvados. Le Directeur général de l’époque souhaitait créer un cabinet de conseil en transformation publique au sein de l’organisation.

👏 D’une petite équipe à une vraie direction de la modernisation

Nous sommes peu à peu passés de quelques personnes en 2011 à une vraie direction en 2014, qui a été, en 2016, directement rattachée au nouveau directeur général. Nommée directrice adjointe puis directrice en 2017, je suis maintenant entourée de 13 collaborateurs, des spécialistes du conseil de gestion, de l’évaluation des politiques publiques, de la veille, du digital, des méthodes agiles, du numérique éducatif, des outils d’administration électronique…une équipe qui agit principalement en tant qu’assistance à la maîtrise d’ouvrage au service de l’ensemble des directions du Département. Depuis 2014, tout n’a pas été simple, loin de là, mais nous pouvons être fiers aujourd’hui du chemin parcouru.

➡️ Son rôle dans l’organisation aujourd’hui ?

En tant que Directrice de la modernisation de l’action publique au département du Calvados, ma mission consiste à aider les élus et la direction générale à amener notre administration vers un fonctionnement qui répond aux besoins et attentes des usagers. Chacun des agents du Département doit être pleinement acteur de cette démarche. Avec mon équipe, nous aurons réussi ce challenge lorsqu’il n’y aura plus besoin d’une direction de la modernisation pour accompagner ce changement, à savoir quand cela sera pleinement intégré dans les pratiques quotidiennes.

 .

« Avec mon équipe, nous aurons réussi ce challenge lorsqu’il n’y aura plus besoin d’une direction de la modernisation pour accompagner ce changement. »

 .

☝️Ce qui l’a poussée à rejoindre le secteur public ? 

Le hasard au départ, j’ai postulé à Vincennes comme j’aurai pu postuler dans une entreprise, mon souhait était en effet de me rapprocher de mon domicile. Mais, après quelques mois en collectivité territoriale, j’ai eu envie d’intégrer durablement le secteur public pour donner du sens à mon action quotidienne, celui de servir les citoyens. Je me sens engagée en tant que citoyenne et j’aime assez l’idée de cet engagement professionnel.

 .

« Je me sens engagée en tant que citoyenne et j’aime assez l’idée de cet engagement professionnel. »

 .

👀 Comment elle se définit ? 

Notre Directeur général dit de nous que nous sommes des « jedis ». J’aime à penser que nous sommes des « hackers » de l’organisation pour reprendre un terme à la mode : rebelles mais bienveillants. Notre rôle ? Réinterroger en permanence les modes de faire, les dispositifs, les process et inciter nos collègues à se poser des questions. Il est souvent possible de faire autrement mais encore faut-il y penser et le vouloir. Ce n’est pas toujours simple de faire bouger les lignes.

 .

« Nous sommes des « hackers » de l’organisation. »

 .

🔮 Les enjeux à venir pour continuer la transformation du Département du Calvados ? 

Si nous voulons aller plus loin, il nous faut désormais passer à une approche plus systémique. Il nous faut revoir en profondeur notre organisation pour être plus performant et toujours mieux servir les citoyens. Nous devons utiliser le potentiel du numérique pour apporter de nouveaux services, mieux exploiter nos données tout en restant attentif au sujet de l’inclusion, pour nos agents comme pour nos publics. Pour cela, nous devons continuer à travailler main dans la main avec la direction des ressources humaines et la direction des services numériques, des alliés indispensables si nous voulons réussir.

Il nous faut également nous appuyer davantage sur nos agents. Ils sont notre plus grande richesse. Parmi les initiatives récentes, nous avons lancé deux appels à projets internes, sur le modèle des startups d’Etat de beta.gouv.fr. Nous avons tous été très agréablement surpris par l’énergie des candidats, soucieux d’améliorer le quotidien des services et des usagers. Nous nous inspirons beaucoup des méthodes et outils de la Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC).

 .

SA PERSONNALITE

 .

🔎 Les qualités indispensables pour son métier ?

La disponibilité, l’empathie, l’écoute, la pédagogie, le pragmatisme, un bon sens de la communication et un peu de dynamisme pour entraîner tout le monde avec soi…rien que ça ! Je n’ai sans doute pas toutes ces qualités mais j’y travaille.  Si vous ne voulez pas que les autres pensent que vous occupez un de ces fameux « bullshit jobs », alors il faut aussi être humble sur la façon d’aborder les choses et réaliste sur le quotidien difficile de certains de nos collègues, notamment ceux qui travaillent dans le champ du social, la compétence phare du Département.

📖 La phrase qui l’inspire le plus ?

J’aime beaucoup cette citation de Marc-Aurèle que j’ai posée sur mon bureau et que je ne manque pas de relire à chaque fois que je rencontre un obstacle : « Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre ». Cela m’aide à relativiser et à continuer à œuvrer au quotidien pour que le service public de demain puisse être encore plus efficace. Je rêve que les jeunes générations qui intégrerons le service public demain puissent entendre de leur entourage : quelle chance tu as de bosser pour l’administration…

 .

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre ». 

Marc-Aurèle

 .

👉 Ce qu’elle aurait fait, si elle n’avait pas travaillé dans le secteur public ?

Adolescente, je rêvais d’être journaliste, pour partir à l’aventure dans le monde entier et raconter ce que j’y aurai vu. Au court de ma carrière, j’ai pensé changer de voie en devenant ergothérapeute, infirmière ou même médecin car j’aime être utile aux autres.

⚡️Le projet de transformation publique qui lui tient à cœur ?

Un projet à court terme : que l’ensemble des usagers puissent effectuer toutes leurs démarches en ligne avec l’administration, avec un seul compte, en ne s’authentifiant qu’avec un seul mot de passe, en ne donnant qu’une seule fois et à un seul endroit les informations utiles le concernant, en déclarant plutôt qu’en donnant des pièces justificatives…bref, que cela devienne d’une telle simplicité que personne ne pourra passer à côté de ses droits.

A plus long terme, je ne sais pas mais j’aimerais que le potentiel du numérique soit vraiment exploité pour proposer des nouveaux services publics pour mieux appréhender les enjeux sociétaux à venir : le développement durable, la santé, les transports, le vieillissement etc.

 

photo : ® Thierry Houyel

Laissez un commentaire